19 J  1-21

 

Don Monclar (1932) : Papiers Campmas

 

XVIII – XIXème s.

 

(Fonds non classé)

 

Historique du fonds :

Fonds donné aux archives départementales en 1932 par M. Monclar, docteur et habitant de Marssac. Son épouse était née Campmas, ce qui explique la présence des archives Campmas dans ce fonds jusqu’en 1900.

Métrage : 1.4   m.l.

CAMPMAS Pierre Jean Louis, (Carmaux 27 juillet 1755 - Caussels près Albi 27 avril 1821)

Avocat au Parlement de Toulouse à partir de 1778, P.J. Louis Campmas hérita de son père de part détenues dans les mines du Carmausin, ce qui le mit en concurrence directe avec les de Solages.

Finalement il dut céder à plus fort que lui et vendre tous ses droits sur les mines (1er mars 1791). Ceci a dû nourrir son hostilité envers l’aristocratie et contribuer à son engagement en faveur de la Révolution. Membre du Conseil Général de Tarn depuis 1790, juge de paix de Carmaux, il est élu représentant du Tarn à la Convention. Montagnard, il vote la mort du Roi et s’oppose au surcis.en novembre 1793, il devient représentant en Dordogne, Lot et Haute-Garonne.

Après la chute de Robespierre, les espoirs mis dans la récupération de ses intérêts dans les mines disparaissent (Solages est libéré). La fin de la Convention laisse Campmas désenchanté… et désargenté (il rentre de Paris dans le Tarn à pied !).

Nommé en octobre 1797 commissaire au Directoire auprès de la Municipalité d’Albi, il accepte volontiers le 18 Brumaire. Le Consulat et l’Empire le voient se consacrer à l’étude (surtout à l’histoire) dans sa petite propriété de Caussels.

En 1809 il rédige pour la municipalité d’Albi (dont il est membre) un mémoire pour s’opposer aux tentatives faites par Castres pour récupérer le chef-lieu du département.

Rallié aux cent jours, Campmas est victime de la réaction ultra-royaliste sous la 2e restauration : sa propriété est menacée par les « verdets ». Frappé par la loi du 12 janvier 1816 exilant les régicides, il s’installe à Milan, d’où il ; rentre en novembre 1818.

Jean Faury

dans Les Tarnais,  dictionnaire biographique, F.S.I.T., Albi,1996.

 

Communicabilité :

Fonds non classé donc non communicable

Il est impératif de demander une autorisation de consultation éventuelle au directeur qui évaluera si cela est ponctuellement possible.

 

Répertoire numérique provisoire par Françoise Hubaut et Martine Jean mars 2004.

 

Les fonds devant déménager à l’automne prochain dans le nouveau dépôt d’archives en construction sur le site de l’ancienne Verrerie Ouvrière Albigeoise il a été procédé à un reconditionnement de ces archives et à leur cotation provisoire. Ce fonds a été consulté et prétrié par Thierry Couët alors professeur du service éducatif des archives départementales, dans les années 1990. Nous avons respecté ce tri très rapide basé sur la chronologie.


19 J 1

Correspondance :

1 - avant 1789.

2 – Epoque révolutionnaire

3 – 1800-1815.

4 – 1815-1830

5 – 1830-1850

6 – 1850-1870

7 – 1870-1900

8 – Sans date

19 J 2

Comptes, procédures, gestions des biens

1 – non consultable : très mauvais état.

2 – avant la Révolution

3 – 1789-1799

4 – 1800-1815

5 – 1815-1830

6 – sans date

19 J 3

Affaires judiciaires et correspondance

19 J 4

Correspondance XVIII-XIXe s.

A noter :

1 liasse généalogie et essai de biographie de Pierre Jean Louis Campmas par M. et Mme Montclar ; passeport de PJL Campmas pendant son exil ; 1 liasse sans date sur la composition de la bibliothèque : catalogue, évaluation du prix et du nombre de volumes (7 pièces).

19 J 5

Affaires judiciaires intéressant la famille Campmas (privé et professionnel) 1747-1814.

A noter affaires traitée par Campmas « mémoires devant les arbitres », notes et procédures. 1 liasse.

19 J 6*

Livre de comptes PJL Campmas : exploitation de la mine Carmaux, 1758-1789.

19 J 7

Licence en droit obtenue à Toulouse, 1778. 1 p. parchemin, sceau pendant contenu dans un étui métal diamètre 6, 2 cm.

19 J 8

Office de viguier de la baronnie de Castelnau –de-Lévis délivré à Jean louis Campmas, 12 mai 1751, Paris.

sceau plaqué en cire rouge. armes de Philippe Emmanuel de Crussol Saint-Sulpice seigneur de Castelnau.

19 J 9

Titres et diplômes Campmas. 7 p. parch. et 4 p. pap.

19 J 10

Littérature, poésie. Notes et extraits relatifs à l’histoire de l’Albigeois et notes diverses relatives au droit.

19 J 11

Bibliothèque : catalogues

19 J 12

A noter : 3 cahiers de notes concernant le droit, 1731-1739.

19 J 13

non classé

19 J 14

non consultable : très mauvais état

19 J 15

non classé

19 J 16

Gestion des mines de Carmaux et correspondance. — Lettres du chevalier de Solages à Campmas, époque révolutionnaire

19 J 17

non classé

A noter :  mémoires pour plaidoiries.

19 J 18

non classé

19 J 19

non classé

19 J 20

Mémoires relatifs à des affaires judiciaires n’interressant pas la famille Campmas à titre privé, 1690-1807.

19 J 21

Mémoires de procédures judiciaires.