archives

La série J aux Archives départementales du Tarn

Vous êtes ici : Archives privées / Introduction / La série J aux Archives départementales du Tarn

Travée d'un magasin de la série J aux Archives départementales du Tarn.

Deux grandes catégories d’archives sont conservées dans les archives privées : les archives seigneuriales et familiales d’une part, et les archives économiques et industrielles d’autre part. Elles s’inscrivent dans le contexte historique, social, politique et économique de notre région.

Le but de cette présentation est de contextualiser ces archives, en présentant les éléments clefs permettant de comprendre la constitution des fonds principaux ou leur nature spécifique. La pratique de l’écrit depuis le Haut Moyen Âge a donné sa raison d’être à toutes ces archives conservées. Le pouvoir seigneurial et son évolution seront présentés pour montrer la structuration de la société languedocienne, la transformation  de ses pratiques et ses spécificités. Le ralliement du Languedoc à la France, l’affirmation du pouvoir royal ont été des marqueurs de l’histoire sociale, dans un pays de petites et moyennes seigneuries. Les archives des familles tarnaises, produites et conservées au cœur du foyer, de la maison ou du château, témoignent de la vie et de la propriété privées, dans une société dont les règles sont oubliées. Cette période d’Ancien Régime pose les bases d’une société préindustrielle, développant de petites industries déjà actives et spécifiques des pays tarnais, comme par exemple la fabrication textile au sud et l’extraction de houille au nord.

Le contexte historique

Histoire de la constitution des fonds

Richesse des fonds