archives

1944-2013 : la série J

Vous êtes ici : Archives privées / Introduction / Les Archives privées / 1944-2013 : la série J

Archives familiales et seigneuriales provenant des archives communales de Castres. Archives départementales du Tarn, 56 J 10.

 

La série J est créée en 1944 (21) au sein du cadre de classement des Archives départementales, soit un siècle après la mise en place de ce dernier. Elle est destinée aux Entrées par voie extraordinaire, c’est-à-dire tout ce qui ne rentre pas par la voie ordinaire du versement administratif. En 1954, un cadre de classement est proposé pour les archives seigneuriales (22). Une instruction de 1965 détermine la façon de coter la série J (23). Notamment, il est demandé de réserver la sous-série 1 J aux petits fonds et aux pièces isolées.

Un deuxième changement notable intervient en 1998. La série J est désormais dévolue aux archives privées (24). Cela signifie clairement une distinction par nature de documents et non plus une distinction par mode d’entrée. La conséquence directe de ce changement est que l’on n’enregistrera plus d’archives publiques (« entrées par voie extraordinaire ») dans cette série. Dans le Tarn, cette distinction par nature a été appliquée après 1998, mais en laissant subsister les archives publiques entrées avant cette date dans la série J : le travail de recotation aurait été trop fastidieux et perturbant pour le chercheur. C’est pour cette raison qu’il subsistera encore des mélanges d’archives publiques et d’archives privées dans cette série des Archives départementales. Tous les points énoncés dans ce bref aperçu des 70 ans d’existence de la série J, dont il fallait présenter la création, finalement très récente, seront présentés en détails ci-après.