archives

Militaires

Vous êtes ici : Archives privées / Sources complémentaires / Famille et noblesse / Quelques thèmes

Avec la conscription obligatoire, nous avons une source étendue utilisable par tous, quelle que soit la classe sociale des individus. Bien-sûr pour l’Ancien Régime, les archives sont moins abondantes.

Ancien Régime

Aux Archives départementales, on peut trouver des procès-verbaux du tirage au sort des miliciens dans tout le diocèse comme dans le diocèse de Castres (C 1128 à 1145 pour 1768-1788). Ponctuellement, on trouve un état des soldats de Castres enrôlés dans la compagnie de milice que le diocèse envoie à l’armée de Roussillon (B 98, 1676). Des listes peuvent aussi se trouver en archives communales, notamment à la fin du Moyen-Âge ou au moment des guerres de religion : ce sont en particulier « les montres » militaires que l’on trouve parfois en série EE, et plus souvent en CC (pièces justificatives des comptes). Les rôles du ban et de l’arrière ban sont précieux pour connaître la liste des nobles d’une région.

Révolution

Sous la Révolution, on consultera la série L et particulièrement les cotes liées au recrutement (L 424 à 428 pour 1791 à l’an VIII). Des listes sont fréquentes dans les archives des districts, comme des listes de « volontaires » (L 439 par exemple), des listes de déserteurs.

Période moderne (1790-1940)

Archives départementales

Série R, affaires militaires.
Les registres matricules ont été instaurés en 1867. Pour chaque conscrit, ils contiennent un état signalétique et un état complet de ses services (1 R 2). Pour faciliter la recherche, ces registres sont mis en ligne avec une indexation à la personne. On trouvera aussi dans la série R, les listes départementales du contingent, et les listes de tirage au sort.

Service de la Défense : base de données « Morts pour la France »

La base de données des Morts pour la France, publiée sur le site Mémoire des hommes, réalisée par le service de la Défense (création 2003). Un formulaire de recherche mène aux archives numérisées.